Menu 
    • 12/12/2020 Juan Carmona à Rognac à Centre d’animation municipal Georges Batiget

Sinfonia Flamenca

Slide SF 1
Slide SF 2
Slide SF 3

Une œuvre où la guitare est reine…

Entre modernité musicales et tradition andalouse, Juan Carmona fait figure de novateur. Après avoir accompagné les plus grands chanteurs et danseurs flamenco, après avoir conjugué ses talents à ceux de musiciens d’horizons musicaux très divers (musiques traditionnelles, musique du monde, jazz, …), il a impulsé un tournant à sa carrière en composant cette œuvre symphonique qui donne à sa musique toute sa densité.

Le guitariste français a été épaulé dans son entreprise par Rachid Regragui, directeur de l’orchestre de la Gare Royale du Maroc et excellent connaisseur des répertoires traditionnel et classique. Tous deux ont ainsi collaboré grâce à la vidéo, Regragui relevant la musique que Carmona lui interprétait afin de la retranscrire. Ce processus a permis à ce dernier de pénétrer l’univers de l’écrit et de mieux mémoriser son œuvre. L’écoute de la pièce, écrite pour un ensemble réunissant chant, danse, guitare et percussions, révèle sa qualité d’agencement. C’est tour à tour la tradition du concerto grosso baroque et l’esprit libre du jazz qui sont convoqués.

Distribution

COMPOSITION & DIRECTION ARTISTIQUE :

Juan Carmona

DISTRIBUTION :

Juan Carmona Septet

Guitares
Flûte
Chant
Danse
Percussions
Basse

Orchestre symphonique

Références

  • Sydney Symphony Orchestra (Australie) – David Robertson
  • Bursa Regional State Symphony Orchestra (Turquie) – Alessandro Cedrone
  • City Chamber Orchestra of Hong Kong – Chang Yin Fang
  • National Taiwan Symphony Orchestra – Chang Yin Fang
  • The Saint Louis Symphonic Orchestra (USA) – David Robertson
  • Orchestre National de Lyon – Leonard Slatkin
  • Moscow Philharmony – Alexey Shatskiy Brandenburgische Philarmonic
  • Orchestra de Postdam – Victor Pühl
  • Opéra de Marseille – Nader Abbassi
  • Orchestre de Rabat – Rachid Regragui
  • Orchestre Régional Avignon – Provence – Samuel Jean

Dès les premières mesures, l’auditeur se trouve immergé dans une densité musicale qui bannit tout moment superflu, l’inspiration apparaît ludique et lumineuse. Les multiples contrastes entre lyrisme sensuel et rythmes débridés (syncopes omniprésentes dès le premier mouvement qui oppose une introduction étourdissante à une seconde section plus calme conduite par le soliste) sont agencés avec ingéniosité. Le deuxième mouvement, intitulé Django, est de nature mélancolique, il rehausse les parties de guitare puis de violon sur un tapis de cordes méditatif. Il s’enchaîne Hierbecita, séquence vocale traversée de syncopes et dédiée à Paco de Lucia. Retour à la frénésie rythmique et symphonique dans La Isla de Leon (alegria) dans lequel la partie de guitare se montre d’une clarté lumineuse. Comme l’indique le sous-titre, on nage dans le bonheur et l’allégresse. Enfin, Punto Cubano conduit avec éclat vers le paroxysme final.
Plus d’une vingtaine d’orchestres étrangers et français parmi les plus prestigieux ont interprété à ce jour la Sinfonia Flamenca.

Extrait / Programme de l’Opéra Confluences
Avignon, 2019

L'Album "Sinfonia Flamenca"

Le projet discographique Sinfonia Flamenca est le fruit d’un travail de maturité de plusieurs années (de 1999 à 2005) enrichi des rencontres avec les différents orchestres. L’album sera récompensé par une nomination aux Latin Grammy Awards dans la catégorie « meilleur album flamenco de l’année ».

De nombreux orchestres ont intégré à leur répertoire cette œuvre contemporaine, composée et interprétée de son vivant par un musicien issu des musiques traditionnelles.

Les chefs d'orchestre en parlent...

Loin des standards de la musique classique, ce ft un véritable challenge et une grande joie de partager l’univers de Juan Carmona dans cette magnifique Sinfonia Famenca. Cette œuvre est une grande réussite : elle met en lumière le jeu merveilleux de Juan et donne une place fondamentale à l’orchestre. Hâte de la rejouer !

Samuel Jean

Mon admiration pour Juan Carmona ne connait pas de limite. Il n’y a rien dans la guitare que Juan Carmona ne pourrait jouer sans aisance et virtuosité. J’ai beaucoup d’estime pour lui. Pour moi, saisir une guitare sans panique est incroyablement difficile. Il est un peu comme Usain Bolt. Ce n’est pas très équitable.

David Robertson

Sinfonia Flamenca est une pièce merveilleuse […] Juan Carmona, ce guitariste de flamenco virtuose qui est l’âme du groupe, m’inspire beaucoup.

Chang Yin Fang